Mes voeux pour 2015

Bien sûr je vous souhaite des voyages, de la santé, des rencontres, de l’abondance et plein de jolies surprises douces et joyeuses. Mais en 2015 je vous souhaite aussi de saisir l’instant !

Capture d’écran 2015-01-01 à 16.42.45

 

En 2015,

Je vous souhaite de saisir l’instant.
De vous laisser prendre
par le pépiement d’un oiseau,
le froissement d’une feuille de menthe,
l’obstination d’une caravane de fourmis,
ou par les merveilleux nuages,
coups de pinceaux sur le bleu du ciel.

L’instant présent, l’ici et maintenant
est sans doute le seul moment où l’on vit vraiment.
On arrête de visionner les films du passé qui ont mal tourné
et ceux du futur dont on est jamais sûr,
pour profiter vraiment d’être vivants.

Se connecter à la lumière au dessus des nuages,
se laisser gagner par la confiance, permet la paix et le bien-être.
Un abandon à la vie qui sait ce qui est bon pour nous.
La vie nous aime. Respirons notre vie

photo Harold Lloyd, one moment, Getty Images
Publicités
Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Et si tout nous était prêté ?

arbre en fleursQue faites-vous quand on vous prête une maison, un vêtement, un livre ? Il me semble que j’essaye de garder la maison prêtée, propre et rangée. Je fais nettoyer le vêtement avant de le rendre et je ne corne pas le livre. Je le ferme au lieu de le laisser ouvert à l’envers pour « garder la page » comme j’en ai la mauvaise habitude !

Et si tout sur terre nous était prêté – nos lieux de vie, nos enfants, nos emplois, prendrions-nous davantage soin du petit bout de planète qui nous est alloué ? Serions-nous plus soucieux du soin à donner à nos enfants jusqu’à ce qu’à leur tour, ils empruntent d’autres routes ?  Deviendrions-nous plus conscients des bonheurs simples qui sont les nôtres, aimer, rire, apprendre, s’exprimer par un travail, assumer des responsabilités ? Et serions-nous plus respectueux de notre enveloppe corporelle, notre petite planète, en lui offrant une nourriture équilibrée, de l’exercice et de la joie, de l’apaisement quand nous en avons besoin ?
Le proverbe africain, souvent attribué à St Exupéry ne dit pas autre chose : « Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Que faire en pratique pour la planète très malmenée ? Suivre par exemple la Quinzaine Amazonienne

photo Canopée amazonienne Anouk Garcia

Lire la suite

Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Rangeons nos jouets

nounours
A la rentrée, certains jouets n’ont plus leur place dans les chambres d’ados. «  Que diraient mes copains s’ils voyaient ces Barbies, ces nounours, ces posters ! » s’exclament intérieurement nos ados.
Les compagnons de l’enfance s’éclipsent… Souvent avec nostalgie. Au moment de passer à une autre étape, on revient un peu en arrière, on souvient de ces moments de douceur. Avant de sauter le pas, on hésite encore
un peu.
Pour nous aussi passer à une autre étape, suppose de
« ranger nos jouets » : En sortant de relations immatures. En décidant de mettre un terme à des rapports toxiques. En réfléchissant à nos émotions douloureuses, on peut changer ce qui peut-être changé. Cela s’appelle Grandir.
« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre », disait le philosophe Marc-Aurèle.

photo Kevin van der Leek. Getty images
Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Et si on s’écoutait ?

Capture d’écran 2014-07-18 à 13.55.51«Tu t’écoutes trop, c’est ce qu’on m’a répété enfant», m’a raconté Mélanie.
Pas facile de faire la part entre la vraie écoute du corps et une attention excessive à soi : « Puis-je manger cet aliment ? », « Est-il sain ? », « Vais-je bien le digérer ? » «  Et pourquoi ai-je un peu mal ici ? » etc
Ecouter son corps, c’est véritablement l’entendre quand il parle. Car le corps s’exprime. «En avoir plein le dos », « Avoir quelque chose qui porte au cœur », « qui fait mal au ventre » etc, toutes ces expressions disent bien comment on charge le corps d’exprimer nos soucis, nos émotions à notre place.

Notre corps exprime avec ses « maux » à lui, ce qui ne va pas dans notre vie : nos petits mensonges à nous-mêmes, nos petits ou grands abandons. Ce qui nous empêche peut-être de vivre nos vies. Alors il parle, il nous empêche par exemple de dormir… Lire la suite

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Que c’est bon de rêver

Capture d’écran 2014-03-22 à 23.16.34Que c’est bon de rêver ! Pleine lune, nouvelle lune, tous les moments sont bons pour être dans la lune. Rêvasser les yeux dans le vague, laisser les pensées vagabonder, c’est bon pour la santé – on lâche la pression. Et c’est bon pour la créativité. Pensez à Archimède dans sa baignoire et son Eureka, « j’ai trouvé ». C’est dans les moments où l’on ne « fait » rien, le fameux dolce fare niente, qu’on est, peut-être, le plus créatif. Dans la détente, l’imaginaire se délivre et se livre. Dans le farniente peuvent survenir des images nouvelles, des projets, des solutions à notre vie. Rêvons, rêvassons plus souvent. Dans le train, les transports en commun, sur un banc dans un jardin. Regardons les nuages, le chat s’étirer, les fleurs éclore. Retrouvons le sens des rythmes personnels et intérieurs, le besoin de lenteur du corps. Une attitude de contemplation, d’observation et d’inspiration. C’est précieux pour se régénérer et ça ne coûte rien : Que c’est bon de rêver !
« Rêver ne coûte rien. Rêver. Et pas autre chose. Rêver les yeux grand ouverts. Cela ne coûte rien, seulement du temps ». Kevin Johansen est argentin

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Re-naître ou n’être ?

fleurs roses et ciel carré
Avec le temps de Pâques, avec la joie de la
re-naissance, du cycle qui recommence,
on s’émerveille devant la nature qui vit le renouveau. On le voit partout, les plantes bourgeonnent, les feuilles se défroissent, la terre frémit. On sent comment l’énergie de l’univers qui règle l’attraction des marées et le rythme des saisons, fait pousser la plus modeste des fleurs. Cette force incroyable peut aussi jouer sur notre propre énergie si nous la laissons venir à nous.

L’univers se reflète dans chacune de nos cellules. Les jours d’angoisse ou de découragement,  nous pouvons faire appel à cet immense potentiel et nous sentir unis à lui, agrandis, déployés dans la confiance. Nous pouvons aussi confier les êtres que nous aimons à la protection de cette immense énergie.
Je vous souhaite de ressentir cette résonance avec la force inépuisable de l’univers qui nous aime et nous trouve magnifiques. Je vous souhaite de re-naître.

 

Publié dans Non classé | Tagué , , | Laisser un commentaire

Apprivoiser son souffle avec l’Aqua-Respiration

A 1221883On me dit souvent: « Je ne sais pas   respirer ». Sous entendu : « Ah si je savais mieux respirer, comme j’en profiterais pour me détendre, m’endormir ou me  concentrer ! » Comment mieux profiter de ce cadeau gratuit, l’oxygène ? Rendez-vous… à la piscine ! L’eau oblige à réguler sa respiration. Cet élément pacifiant harmonise nos émotions.

A la Thalasso de Pornichet, l’eau de mer de la piscine crée une enveloppe chaude autour du corps. Cette enveloppe en apesanteur favorise les sensations comme le mouvement du ventre et des poumons, la perception du diaphragme, et elle permet un léger massage du ventre. Carole Olivaud, sophrologue nous explique, de façon très pratique, comment profiter d’un moment dans l’eau. Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le régime Bois

haricots verts 2014-02-06 à 14.38.26

A partir du mercredi 5 mars commence le carême, 40 jours pendant lesquels on peut regarder sa nutrition sous un oeil neuf !
Dans toutes les religions, on observe des périodes de jeune, de nettoyage  et d’allègement du corps. Mais 40 jours avant Pâques (sans compter les dimanches), c’est  aussi  une  période privilégiée, celle du printemps : une saison qu’en Chine on associe à l’élément Bois et à ses deux ministres, le foie et la vésicule biliaire. C’est donc la période idéale pour chouchouter son foie et laisser de côté pour un temps les aliments qui le pénalisent avec le régime Bois. Lire la suite

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le ventre, fenêtre ouverte sur le bien-être

Capture d¹écran 2013-02-05 à 09.08.56« Je me sens mieux parce qu’on part dans une semaine en vacances, j’ai hâte », me dit Julia. Et si le bonheur, le bien-être en tout cas, ne dépendait pas de circonstances optimales, comme les vacances ou le coup fil si attendu qui arrive enfin ? Et si on pouvait se donner la clé de la détente même face à un dossier hyper urgent ou une situation délicate ?

Sûr qu’en pleine tempête familiale, personnelle ou professionnelle, on s’accroche aux images de vacances, de départ qui symbolisent un cessez-le-feu, une respiration au milieu des soucis.
Eh bien justement puisqu’on parle de respiration, j’ai envie de faire la part belle au souffle qui habite notre ventre, source infinie de bien-être et de détente.
En même temps que j’écris cet article, je m’applique à gonfler gentiment mon petit bidou. A le sentir prendre sa place, prendre ses aises. Nul besoin d’inspirer fort, de se faire un gros ventre. Non je m’attache à installer un tempo très doux, le même que j’utilise pour me bercer la nuit quand je veux me rendormir.
Il me plait à penser qu’ainsi j’harmonise mon cerveau. Car notre ventre et notre cerveau communiquent. «  Notre ventre influence notre personnalité, nos audaces  mais il influence aussi nos émotions » expliquait sur Arte un documentaire passionnant, Le ventre, notre deuxième cerveau. Lire la suite

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Tree huggers

arbre carnac JPGJ’aime le mot hug. J’en aime le son plein de promesses et la tactilité. En anglais hug (prononcez Heug avec un h aspiré) c’est cette accolade sincère, ces bras ouverts dans lesquels on peut se réfugier pour s’y sentir compris, voire comprimé dans un  véritable élan d’affection. Chacun donne sincèrement tout ce qu’il peut et reçoit ce dont il a besoin.

Il y a des jours où l’on a particulièrement envie d’un big hug,  d’un de ces gros câlins spontanés. Les bras, les mains ne trichent pas et l’on sait aussitôt si l’on peut s’y couler sans risque d’importuner.

Les tree huggers sont, mot à mot, des embrasseurs d’arbres, qui entourent de leurs bras nos amis des forêts à la recherche d’un soutien, d’une énergie, d’une meilleure compréhension d’eux-mêmes. Car nous sommes à notre manière des arbres. Comme eux nous grandissons vers le ciel mais nous avons besoin de racines. Dans nos poumons s’épanouit un arbre bronchique. Et dans nos artères et nos veines coule une sève de vie. Elle se faufile jusque dans nos extrémités qui ne sont pas sans évoquer les fines ramifications d’un arbre.

On est souvent intimidé par l’idée de mettre ses bras autour d’un arbre. Faire le tour de l’arbre qui vous attire est une bonne idée. Lire la suite

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | 1 commentaire