Un agrandissement de nous-mêmes

Capture d’écran 2013-11-24 à 19.36.18Par tous les temps, chaque mardi, lors de mon cours de Qi Gong, je pratique de grandes respirations.  Lorsque je m’entraîne ainsi à respirer lentement, profondément et longuement, je me sens d’un coup plus centrée, plus agrandie aussi. Je ressens mes poumons comme nettoyés et ma cage thoracique élargie. ( « Moi J’ai changé de taille de soutien- gorge », se réjouit ma voisine de cours).

Pourtant il suffit que je sois reprise par les soucis de la vie professionnelle ou familiale pour que, faute de sollicitation suffisante, j’aie l’impression que mes poumons rétrécissent à nouveau. Je me demande alors, si seule le matin, je vais réussir à leur redonner de l’amplitude, de la légèreté. Je sais bien que mon corps m’envoie des messages quand je ne prends pas assez soin de moi. Mais je culpabilise un peu de ne pas savoir sauvegarder les progrès que j’ai accomplis.

Faut-il pourtant se juger et se démoraliser ? Ce qui compte le plus n’est-il pas notre capacité à apprendre de la vie et à découvrir de la valeur en nous. Alors peu importe si nous détricotons les mailles que nous avons peiné à aligner. Pas de remords, si nous stagnons, voire si nous reculons : L’essentiel n’est pas d’arriver, de toucher au but mais de cheminer, et surtout, de profiter du chemin. Arrêtons donc de nous culpabiliser si nous régressons. Se dire « je n’ai pas de volonté, je n’y arriverai jamais, je suis une grosse paresseuse » ne fait que mettre plus de tensions et de lourdeurs en nous. Soyons au contraire persuadés que nous pouvons retrouver les progrès que nous avons faits, que notre corps et notre esprit sont prêts à adopter de meilleurs réflexes, même s’ils se sentent un peu rouillés au début. Et puis pour profiter de chaque progrès, inscrivons-le dans de la joie, dans du plaisir : plaisir à respirer, à regarder le ciel, à donner de la valeur à chacun des gestes simples qui rythment notre vie, marcher, soutenir un effort physique, se nourrir, nourrir les autres, les regarder, les écouter. C’est tout cela grandir. Bonne randonnée sur les chemins de la vie.

photo Dominique Rolland ©Laouleventmeporte
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s